L'édito de ELLE : « Macron et les féminismes »

·1 min de lecture

« Féminicides partout, justice nulle part », « État passif, violeurs actifs », « Éduquez vos fils pour protéger vos filles ». Un peu partout, sur les murs, ces phrases clament notre indignation devant cette réalité inconcevable : en France, deux femmes sont tuées par leur compagnon ou ex-compagnon chaque semaine. Ces slogans disent aussi la colère des jeunes féministes, à nouveau exprimée lors de la marche du 25 juin du collectif Collages Féminicides Paris, qui dénonce « le patriarcat », mais aussi « l'inaction du gouvernement ». Plus personne n'ignore la puissance du combat féministe, emmené par une génération de jeunes filles au poing levé, ni l'urgence des mesures à prendre. C'est ce que porte aussi le Forum Génération Égalité de l'Onu Femmes qui s'achève le 2 juillet à Paris. Des militantes du monde entier se sont rassemblées face au recul global de la condition des femmes sur tous les fronts : violences, accès à l'éducation, à la contraception, droit à l'avortement, paupérisation… La crise sanitaire a fait encore régresser la situation des femmes partout dans le monde, comme le souligne le rapport annuel publié en avril dernier par le Forum économique de Davos.

Face à cette mobilisation historique, que fait Emmanuel Macron, lui qui a choisi l'égalité femmes-hommes comme grande cause du quinquennat ? À dix mois de la présidentielle, nous sommes allées l'interroger sur toutes ces questions. Féminicides, parité,...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles