La légende d’un whisky : The Dalmore

C’est le 4eme plus cher au monde. Le « 62 Year Old » a été vendu 140 000 euros. Mais on peut visiter sa distillerie d’origine, en Ecosse, pour beaucoup moins cher.

La dépression vous guette ? Les trains, les métros, les bus se font rares, les heures d’embouteillages s’accumulent… Alors fuyez ! Destination l’île noire. Au nord de l’Ecosse, au cœur des Highlands, à deux pas d’Inverness, pour découvrir le berceau de « the Dalmore », le légendaire whisky écossais. Tintin et Milou n’y sont pas, mais le fantôme du capitaine Haddock hante certainement la distillerie.

Fondé en 1839 par Alexander Matheson, ce whisky a le droit d’arborer fièrement les bois d’un cerf comme emblème, grâce à l’un des ancêtres du clan Mackenzie, qui sauva le roi d’Ecosse de la furia d’un cerf, en le tuant d’une seule flèche. C’est ce clan qui tient les rênes de l’entreprise depuis 1867.

Au Castel Leod, à quelques encablures du village de Strathpeffer, on est reçu par le descendant des Mackenzie, en kilt évidemment, qui vous guide dans son château. Dans le parc, un châtaignier de 1550, observe. Lui sait le secret de la légende du Dalmore. Et il se trouve à la distillerie. Qui vous attend à Alness, sur la rive de la baie de Cromarty, face à l’île noire. Celle dont parlait Hergé. C’est ici qu’est cultivée l’orge nécessaire au single(...)


Lire la suite sur Paris Match