"Je n'ai pas préparé" nouvelle séquence embarrassante pour une candidate RN

À l’occasion des élections législatives, qui se dérouleront les 12 et 19 juin 2022, les antennes régionales de France 3 organisent des débats télévisés entre les candidats pour qu’ils puissent développer leurs idées. Mercredi 18 mai 2022, Sophie Carnicer, investie par le Rassemblement National pour la deuxième circonscription du Territoire de Belfort, était ainsi présente sur le plateau de France 3 Franche-Comté pour répondre aux questions du journaliste Jérémy Chevreuil. Alors que la candidate avait été préalablement prévenue des sujets évoqués, elle s’est retrouvée dans l’incapacité d’y répondre. Ainsi, lorsqu’elle est invitée à s’exprimer sur le projet de relance nucléaire mené par le président de la République, la candidate a confirmé qu’elle voter "tout à fait" en ce sens si elle rejoint les rangs de l’Assemblée Nationale, sans développer davantage son propos. D'un autre côté, Jean-Luc Mélenchon compte bien s'emparer des commandes du pays en devenant Premier ministre. Pour rappel, Sophie Carnicer s’était présentée aux élections départementales de 2021, dans le canton de Grandvillars et figurait en deuxième position sur la liste du RN, dont Delphine Wespiser avait répondu aux remerciements du parti.

Sur le plateau de France 3 Franche-Comté, Sophie Carnicer a botté en touche sur l’ensemble des sujets. Interrogée à un autre moment sur l’usine General Electric de Belfort, devant être rachetée par EDF, mais dont l’activité des turbines pourrait être acquise par un groupe russe, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles