Législatives : accord historique entre La France Insoumise et Europe Ecologie-Les Verts

La France Insoumise et Europe Ecologie-Les Verts se sont mis d’accord pour former une « Nouvelle Union populaire écologique et sociale » pour les législatives et ainsi former un contre-pouvoir de gauche face à Emmanuel Macron.

Les gauches sont bel et bien en train de s'unir : La France Insoumise (LFI) et Europe Ecologie-Les Verts (EELV) ont conclu dans la nuit de dimanche à lundi un accord historique pour les législatives de juin.

C'est l'apothéose d'un 1er Mai où les partis de gauche se sont croisés dans le défilé parisien, dans une ambiance bon enfant rarement vue entre des partis qui se sont beaucoup disputé ces dernières années.

Le Conseil fédéral d'EELV a validé l'accord négocié au cours des deux dernières semaines, par 84 voix pour, 10 contre, 8 bulletins blancs et une personne qui n'a pas participé au vote. Cet accord attribue notamment 100 circonscriptions pour le pôle écologiste.

Nouvelle Union populaire écologique et sociale

À l’exception de Générations, qui a signé un accord avec LFI dès jeudi dernier, les négociations entre LFI et EELV étaient les plus avancées des discussions engagées par les Insoumis avec chacune des forces de gauche.

Le weekend a permis de faire les derniers compromis : LFI et EELV se sont mis d’accord sur sur le partage des circonscriptions, la « désobéissance » à certaines règles économiques et budgétaires de l’Union européenne si besoin, ou encore le label commun, la « Nouvelle Union populaire écologique et sociale ».

Jean-Luc Mélenchon Premier ministre

L'aboutissement de l'accord est historique. Car les négociations n'ont pas été un long fleuve tranquille. Mercredi encore, le chef des écologistes Julien Bayou...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles