Législatives : Emmanuel Macron va-t-il dissoudre l’Assemblée nationale ?

© Raphael Lafargue/POOL/SIPA

Le chef de l’Etat devra compter sur une majorité relative de 245 députés pour gouverner le pays. La dissolution de l’Assemblée nationale est-elle envisageable ? On vous explique pourquoi cette option n’est pas forcément la meilleure solution pour le président de la République.

Des discussions et des compromis. C’est ce qui attend les 245 députés d’Ensemble!, la coalition de la majorité présidentielle pour pouvoir gouverner. Le camp d’Emmanuel Macron, sous l’étiquette Ensemble! a largement été affaibli.

Lire aussi >> Législatives : une majorité présidentielle fragile, coincée entre la Nupes et le RN

Crise institutionnelle

En 2017, LREM avait envoyé à elle seule, 309 députés sans compter les 42 du Modem. En 2022, sur les 245 députés de la majorité, 170 députés sont issus de LREM. La Nupes obtient de son côté 131 sièges et le RN crée une percée historique envoyant 89 députés à l’Assemblée. Loin de la majorité absolue dont il a disposé pendant cinq ans.

Une « gifle » pour le président de la République, comme le titrait ce matin « Libération ». Cette situation affaiblit Emmanuel Macron, de l’aveu même de sa Première ministre, Elisabeth Borne, tout juste élue avec 52,46% des voix dans le Calvados. « La situation est inédite. Jamais l’Assemblée nationale n’a connu une telle configuration sous la Ve République », a-t-elle déclaré tard hier soir après la vague de résultats.

Une dissolution possible mais pas l’option privilégiée

Ce qui fait partie des pouvoirs propres du président de la République. Elle est possible grâce à l’article 12 de la Constitution. Cela entraînerait de nouvelles élections qui devraient avoir lieu « entre 20 jours au moins et 40 au plus après l’annonce...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles