Darmanin, Abad: quels résultats pour les ministres candidats ?

© Getty Images

Les consignes d’Emmanuel Macron sont claires : les ministres battus aux législatives devront quitter leur poste au gouvernement. Au lendemain du premier tour, le suspens reste entier. Tour d’horizon des ministres confirmés ou ballottés.

Quinze membres du gouvernement étaient candidats aux élections législatives de ce dimanche 12 juin. Des candidatures assorties d’un avertissement de la part du président de la République : en cas de défaite dans leur circonscription, les ministres désavoués devront démissionner.

Aucun ministre n’a été élu, ni éliminé au premier tour. La Première ministre Élisabeth Borne a réalisé une bonne performance : elle est en avance dans sa circonscription : elle a récolté 34,32 % des voix devant le candidat de la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes) Noé Gauchard (24,53 %).

Les ministres en ballottage favorable

Une dizaine de ministres du gouvernement Borne sont en ballottage favorable :

Gabriel Attal, ministre de l’Action et des Comptes publics, est en tête dans la dixième circonscription des Hauts-de-Seine, avec 48,06 %.

Olivier Véran, aux Relations avec le Parlement, arrive aussi en tête dans la première circonscription de l’Isère avec 40,50 % des voix.

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin est largement en tête dans sa circonscription avec 39,11 % devant la Nupes.

Brigitte Bourguignon, la nouvelle ministre de la Santé, arrive elle aussi en tête, mais avec une avance moins confortable. Face au Rassemblement National (RN) dans la sixième circonscription du Pas-de-Calais, elle a récolté 32,10 % des voix, contre 30,33 % pour le RN.

Olivier Dussopt, ministre du Travail, obtient 30,04 % des suffrages dans la deuxième...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles