Législatives : seuls 3 Français sur 10 croient que le président obtiendra la majorité

© Antoine Gyori/ Corbis via Getty images

Un récent sondage de YouGov a déterminé que 7 sondés sur 10 ne croient pas ou ne sont pas sûrs que la formation présidentielle, Ensemble, recueille les 289 sièges nécessaires pour obtenir une majorité absolue à l’Assemblée nationale.

La majorité présidentielle semble commencer à prendre conscience que sa situation n’est pas si certaine que prévu. Après ces trois premières semaines du nouveau mandat d’Emmanuel Macron à la tête de l’État, marquées par de nombreux scandales politique et une stratégie de campagne sous le signe de l’inertie, les ministres du gouvernement Borne, et le président lui-même, commencent à descendre de leur tour, quelques jours seulement avant le premier tour des élections législatives.

Car les chiffres ne sont pas de si bon augure pour le parti Ensemble. Un récent sondage en date des 6 et 7 juin par YouGov pour le « HuffingtonPost » estime que seuls 3 Français sur 10 croient à une majorité absolue à l’Assemblée nationale pour le groupe emmené par Emmanuel Macron. Parmi les électeurs qui voteront pour des candidats LREM les 12 et 19 juin prochains, 12 % pensent que leur formation n’obtiendra pas les 289 sièges nécessaires pour recueillir une majorité absolue, et 16 % d’autres ne se positionnent pas sur la question. Un chiffre qui s’élève à 44 % sur le total des sondés, auxquels s’ajoutent les 25 % qui disent ne pas savoir.

Une possible défaite de la majorité ?

La victoire serait-elle vraiment si incertaine pour la formation du chef de l’État ? C’est plus compliqué que cela. D’abord, même si la formation présidentielle n'emportait pas la majorité absolue dans l'hémicycle, il n'est pas dit qu'elle serait...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles