Cet ingrédient incontournable de l’été va vous coûter plus cher cette année !

Dernièrement, de nombreux aliments ont vu leur prix flamber. Après les pâtes, le café ou encore la moutarde, c’est l’un des légumes star de l’été qui risque d’être touché par l’inflation. Mais alors, de quoi s’agit-il ?

Avec le conflit russo-ukrainien, le prix du gaz et de l’énergie ne cessent d’augmenter. Or, cela a aussi un impact sur certaines cultures. Si la guerre en Ukraine ne fait qu’accentuer l’inflation de certains produits, elle va toucher le légume chouchou de l’été : la tomate française. Après l’augmentation du prix des œufs qui risque de chambouler notre quotidien, il faut dire qu’aucun produit n’est vraiment à l’abri.

Un produit phare en danger

Les tomates sont très appréciées par les Français. Ronde, allongée, en grappes ou même cerises, on ne se lasse pas de tout ce choix. D’ailleurs, un ménage consomme en moyenne 13 kilos de tomates par an selon les chiffres de l’association Tomates et concombres de France. Avec la guerre en Ukraine, le prix du gaz connaît une hausse inédite et exorbitante. Pour pouvoir payer leurs factures, les producteurs devraient doubler le prix des tomates. C’est impensable pour le consommateur. Si le prix de la tomate française explose, le client risque de se rabattre sur les tomates venues d’Espagne ou du Maroc pour ne pas se ruiner en allant chez le primeur. Cela serait encore pire pour les producteurs. Actuellement, la tomate d’origine France présente 65 % à 80 % des tomates achetées dans l’Hexagone entre avril et septembre.

La...

Cliquez ici pour voir la suite


À lire aussi :

Prix de la galette des rois : Pourquoi va-t-elle vous coûter plus cher cette année ?
Brexit : va-t-on payer le poisson plus cher pour les fêtes de fin d'année ?
Votre whooper et votre Big Mac pourraient bientôt vous coûter plus cher. Voilà pourquoi.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles