Voici l’âge à partir duquel vous commencez à ressembler à votre mère selon la science

·2 min de lecture

Plus on vieillit, plus on ressemble à sa maman. Dans nos mimiques, nos goûts, notre physique… Mais il existe un tournant où cette ressemblance avec sa génitrice est vraiment frappante.

L’enquête a été menée par un chirurgien esthétique tout droit venu de Londres, Dr Julian De Silva. Il a interrogé 2000 hommes et femmes.

L’âge clé

D’après les résultats, c’est à 33 ans que les femmes commenceraient à ressembler à leur mère. 52% estiment qu’ils ont arrêté de se rebeller contre leur mère et adopter leur comportement au début de la trentaine. Pour 26% des sondées, ce changement ne s’est produit que plus tard, vers 40-50 ans.

Pouponner, un élément déclencheur

D’après le chirurgien, quand la ressemblance physique s’intensifie, le comportement se calque ensuite sur celui de notre mère. « Nous finissons tous par ressembler à nos parents à un moment donné de notre vie - et c'est quelque chose qu'il faut célébrer. Devenir parent en est le principal déclencheur, mais les facteurs liés au mode de vie sont également importants », émet le Dr Julian de Silva. 33 ans est l’âge moyen auquel les femmes ont leur premier enfant en Angleterre et 31 ans en France. On reproduit le même comportement qu’avait notre mère envers nous, lors de notre enfance, avec notre bébé. Notre maman fait office de modèle. Ce processus nous mènerait à regarder les mêmes programmes télévisés, écouter la même musique, avoir des passe-temps similaires et donner la même éducation.  

Et les hommes ?

Les hommes commenceraient à ressembler à leur père à partir de 34 ans, l’âge moyen où ils deviennent...

Lire la suite sur Femina.fr

VIDÉO - Chloé Chaudet ("J'ai décidé de ne pas être mère") : "C’est possible de regretter d’être mère"

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles