L’édition 2021 des Grammy Awards met à l’honneur les artistes féminines

Juliette Poulain
·1 min de lecture
H.E.R. aux Grammy Awards 2021 à Los Angeles. Crédits : AFP PHOTO / KEVIN MAZUR / THE RECORDING ACADEMY VIA GETTY IMAGES
H.E.R. aux Grammy Awards 2021 à Los Angeles. Crédits : AFP PHOTO / KEVIN MAZUR / THE RECORDING ACADEMY VIA GETTY IMAGES

Quasiment un an jour pour jour après la fermeture des salles de concert aux Etats-Unis en raison de la pandémie de Covid-19, la soirée tant attendue des Grammy Awards s’est déroulée à Los Angeles dans le cadre de règles sanitaires strictes.

Toutes les stars étaient masquées et placées dans le respect de la distanciation sociale tandis que les performances alternaient entre lives et pré-enregistrements. Et, cette année, la cérémonie - la 63e depuis sa création - a fait la part belle aux artistes féminines.

Queen B, reine de la soirée

Beyoncé s’est ainsi imposée comme la Queen de la soirée en obtenant trois prix, notamment celui du meilleur clip pour Brown Skin Girl (où la chanteuse américaine se tient aux côtés de Wizkid, Saint JHN et Blue Ivy, sa fille aînée) et celui de la meilleure performance r’n’b pour Black Parade, un titre coup de poing paru le 19 juin dernier, date symbolisant la fin de l’esclavage (en 1865) aux Etats-Unis. La chanteuse a ainsi obtenu en tout 28 trophées tout au long de sa carrière, un record pour une artiste féminine.

Sur le podium de la révélation de l’année, c’est Megan Thee Stallion qui décroche la première place. La rappeuse américaine s’est également fait remarquer pour le remix de son tube Savage concocté avec Beyoncé (encore elle !). Pour ce morceau revisité, le duo a remporté le prix de la meilleure chanson rap et le prix de la meille

Lire la suite sur lesinrocks.com