L’élue Gaëlle Lenfant accuse Éric Zemmour d’agression sexuelle

Anaïs Guillon
·1 min de lecture

La conseillère municipale d’Aix-en-Provence a révélé samedi dernier avoir été « embrassée de force » par le journaliste lors de l’université d’été du Parti socialiste à La Rochelle, il y a une quinzaine d’années.  

C’est une affiche géante à l'effigie d'Éric Zemmour pour la prochaine élection présidentielle, accrochée sur un échafaudage d’Aix-en-Provence par un collectif d’extrême droite, qui a incité Gaëlle Lenfant à s’exprimer. Sur sa page Facebook, la bibliothécaire et conseillère municipale socialiste de la ville a accusé, samedi 24 avril, le journaliste de l’avoir agressée sexuellement en l’embrassant de force.   

Lire aussi >> Dépôt de plainte pour violences sexuelles : des avancées mais toujours tant de propos choquants !

« Je n'ai rien pu faire d'autre que le repousser et m'enfuir en courant » 

Dans un long message accompagné du hashtag #BalanceTonPorc, Gaëlle Lenfant explique que les faits remonteraient à 2004 ou 2006. À l’époque, l’élue d’opposition était militante au Parti socialiste et participait à l’université d’été du PS à La Rochelle. « La veille, nous avions dîné à cinq dans un petit resto, près du port. Il y avait là Mélenchon, Bartolone, un militant PS des BDR [Bouches-du-Rhône, ndlr], moi, et... ce journaliste du Figaro dont je n’avais jamais entendu parler, Éric Zemmour. La soirée se passe bien, il ne se passe RIEN, rien d’autre que des conversations polies avec Zemmour », raconte-t-elle. 

« Le lendemain matin, je participe à un atelier animé par Jean-Luc Mélenchon (qui était alors au PS et avait fondé le courant auquel je participais). Je m’assois, et environ une demi-heure plus tard,...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi