L’acide alphalipoïque : les bienfaits santé de cet antioxydant universel

© Getty Images/iStockphoto

Il est indispensable à la production d’énergie des cellules et à leur bon fonctionnement (il nourrit les mitochondries, "centrales énergétiques" cellulaire). Il a la capacité de neutraliser l’excès de radicaux libres qui les dégradent en inversant certains effets du stress oxydatif. Ce qui lui confère un rôle essentiel dans le métabolisme énergétique.

Alors que les vitamines C et E, ainsi que le glutathion, ont une durée de vie limitée dans l’organisme, il a la propriété de les recycler en partie, prolongeant ainsi leur efficacité. A la fois soluble dans l’eau et dans les graisses, cette action dans ces deux milieux lui vaut l’appellation d’antioxydant universel.

Des chercheurs ont observé qu’une supplémentation en acide alpha-lipoïque réduirait la formation de lésions en cas d’athérosclérose (accumulation de graisses dans les artères) et soutiendrait la cicatrisation du cœur après un infarctus.

De multiples essais cliniques ont démontré qu’il soulageait les douleurs dans les pieds, les mains et les jambes chez les patients souffrant de neuropathies, notamment les diabétiques et les dépendants alcooliques. En améliorant la circulation sanguine, il permettrait également de diminuer la résistance à l’insuline.

En raison de son effet sur l’insuline et la glycémie, il convient de surveiller son taux de sucre et de réajuster, avec son médecin, la posologie des hypoglycémiants. Déconseillé en cas d’épilepsie.

À lire aussi :

5 vérités sur les antioxydants

Diabète : les médicaments (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite