L’acteur Ary Abittan mis en examen pour viol

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'acteur Ary Abittan a été mis en examen mardi 2 novembre pour viol après les accusations et la plainte d’une femme samedi 30 octobre. 

Le comédien, âgé de 47 ans, a été mis en examen pour viol mardi 2 novembre. Il a été déféré devant un magistrat et mis sous contrôle judiciaire. Il a été interpellé dimanche et placé en garde à vue au commissariat du 1er district de la police judiciaire de Paris. La veille, dans la soirée du samedi 30 octobre, une jeune femme avait porté plainte contre lui pour des faits de viol, avait indiqué le parquet, confirmant une information du magazine « Voici ». 

Lire aussi >>> Viol : comment le gouvernement veut changer la loi pour les moins de 15 ans

La victime a déposé plainte samedi 30 octobre. Selon « Le Figaro », qui cite une source proche du dossier, cette personne n’est pas sa compagne – comme cela a pu être annoncé dans un premier temps – mais une femme avec laquelle il « entretient des relations intimes ». La jeune femme aurait été présente à son domicile dans la soirée du samedi, selon la magazine « Le Point ». Ils auraient eu une première relation sexuelle, puis une seconde,qui aurait alors « dégénéré » selon une information du « Point ». Selon le témoignage de la jeune femme relayé par « Le Point », Ary Abittan serait passé outre son refus, pourtant explicitement exprimé. Ary Abittan, lui, nierait les faits et aurait déclaré, dans un premier temps, ne pas connaître les raisons de sa garde à vue, toujours selon « Le Point ». 

L’acteur, connu du grand public pour son rôle dans « Qu’est-ce qu’on a fait...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles