Cinéma : Emma Corrin souhaite des remises de prix non genrées pour plus d’inclusivité

NBC / Contributeur

Une catégorisation désuète. En 2021, Emma Corrin a été nommé·e et récompensé·e lors de plusieurs cérémonies de remise de prix. Pour les Golden Globes, les Critics' Choice Television Awards ou encore les Emmy Awards, l’artiste britannique figurait dans la catégorie "Meilleure actrice" pour son interprétation de Diana Spencer dans la série The Crown. Or quelques mois plus tard, iel faisait son coming out non-binaire.

Une identité de genre qui ne correspond pas aux cases prévues par les différentes académies récompensant les professionnel·les du milieu artistique. "Je ne pense pas que les catégories soient assez inclusives pour le moment", a déclaré l’acteurice à BBC News. Si, à l’époque de ses nominations, Emma Corrin acceptait le pronom féminin, aujourd’hui, sa non-binarité pose des questions quant à la reconnaissance des artistes dont l’identité de genre n’est ni exclusivement masculine, ni exclusivement féminine.

"C'est difficile pour moi en ce moment d'essayer de justifier dans ma tête le fait d'être non-binaire et d'être nommé·e dans des catégories féminines", a expliqué l’acteurice. Pour éviter que certain·es artistes ne se sentent pas reconnu·es et représenté·es, Emma Corrin questionne l’intérêt de devoir préciser si la récompense a été obtenue pour un rôle féminin ou masculin. Pour l’heure, l’interprète de 26 ans reconnaît qu’avant de penser aux catégories, il est important de travailler sur la représentation au sein du cinéma "des personnes non-binaires, des personnes homosexuelles (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

"Un passe-droit" : le gynécologue Émile Daraï, mis en examen pour violences volontaires, continue d'exercer
L’Écosse interdit à ses footballeurs de jouer de la tête pour limiter les lésions cérébrales
Jésus était-il transgenre ? Cette polémique qu'on n'attendait pas enflamme l'université de Cambridge
C’est une première : une victime de violences sexuelles fait condamner son agresseur pour des faits prescrits
"Douloureux et frustrant" : Angelina Jolie dénonce l'inertie des États face aux victimes de violences sexuelles