L’actrice Christina Ricci accuse son époux de violences conjugales dans un récit glaçant

Marie Testa
·1 min de lecture

D’après la star de « La famille Adams », les violences ont débuté en octobre 2013 et se sont poursuivies jusqu’à la période de confinement, en juin dernier.

Christina Ricci poursuit ses démarches judiciaires. Près de six mois après avoir demandé le divorce à son époux James Heerdegen, qu’elle accuse de violences conjugales, la star de « La famille Adams » a obtenu une injonction d’éloignement, ce mercredi 20 janvier. D’après les informations de « People », le producteur n’aurait désormais plus le droit d’approcher l’actrice ainsi que leur fils de six ans, Freddie, à moins de cent mètres.

« J’ai craint pour ma vie et celle de notre fils »

Christina Ricci et James Heerdegen se sont rencontrés en 2011 sur le tournage de la série « Pan Am », avant de se dire « oui » en 2013. D’après sa déposition, obtenue hier par le média américain, l’interprète de Mercredi Addams affirme que les abus de son époux ont commencé dès lors qu’elle a appris qu’elle était enceinte de leur fils, en octobre 2013. « J’ai commencé à me sentir extrêmement isolée » débute-t-elle, avant d’évoquer un séjour familial en Nouvelle-Zélande survenu quelques mois plus tard, après la naissance de leur enfant. Elle explique : « Il disait que la seule façon pour lui de se sentir désolé pour moi était que je sois démembrée en petits morceaux. Cette nuit-là, j’ai caché tous les couteaux dans la cabane où nous étions hébergés. J’ai craint pour ma vie et celle de notre fils. J’ai dormi dans une chambre séparée avec Freddie, et j’ai fermé la porte à clé. » Dans sa déclaration,...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi