L’adhésion des Français à leur système de santé a augmenté pendant la crise sanitaire

L'attachement des Français à leurs systèmes social et de santé a augmenté de façon considérable pendant la crise sanitaire, d'après les résultats d'une étude de la Drees publiés le 4 mai.

Les Français sont de plus en plus attachés à leurs systèmes social et de santé, comme le démontrent des chiffres dévoilés par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) le 4 mai. Pour son dernier baromètre d’opinion, l’organisme d’Etat a réalisé 4 000 entretiens en face-à-face, en fin 2020. En pleine crise sanitaire, les répondants ont plébiscité leur modèle de santé : pour 77% d’entre eux, il est « normal que l’on dépense plus pour la santé [dans un pays développé] ». Ils étaient 72% à le penser en 2019, et 55% en 2013. Autre chiffre en hausse : 64% des Français estimaient en fin 2020 qu’il est « plus important de maintenir au niveau actuel les prestations sociales et les remboursements d’assurance maladie que de prendre des mesures pour réduire le déficit de la Sécurité sociale », contre 61% en 2019 et 53% en 2015. Aussi, « il n’y a pas de raison de limiter les dépenses de santé car la santé n’a pas de prix » pour 72% d’entre eux.

Lire aussi >>  Covid : 63% des Français qui ont démissionné pendant la pandémie le regrettent

Attachés à leur système de santé mais craintifs

Globalement, les sondés sont plus favorables à l’intervention de l’Etat « en matière économique et sociale » que les années précédentes. Près de la moitié d’entre eux (45%) pensaient en fin d'année 2020 qu’il intervenait suffisamment, contre 39% qui estimaient qu’il...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles