“L’amour est dans le pré” 2023 : ce critère physique très important pour David, éleveur de vaches

Capture d'écran - M6

Plus que quelques jours à patienter pour les fidèles téléspectateurs de L’amour est dans le pré sur M6. En effet, le lundi 30 janvier 2023, la chaîne lancera le saison 18 de l’un de ses programmes phares. 14 nouveaux candidats âgés de 26 à 62 ans vont de ce fait "entrer" dans le quotidien de nombreux Français. Des agriculteurs ou agricultrices, puisque, cette année, trois femmes seront à la recherche d’une personne pour partager leurs vies. A l’image notamment d’Anaïs, éleveuse de chèvres et fromagère en Nouvelle-Aquitaine. La jeune femme de 35 ans, qui a notamment suivi une formation d’ostéopathe équin, est à la tête d’une exploitation de 45 bêtes. Elle explique être à la recherche d’une d’un homme "gentil, positif et plein d’énergie, qui sache communiquer et vivre les choses à fond". Un autre agriculteur devrait lui aussi faire parler de lui. Il s’agit de David, éleveur de vaches laitières et allaitantes du côté de la Bourgogne.

C’est aux côtés de deux de ses frères que cet homme de 42 ans exerce son activité, en plus de cultiver du blé, du soja, de l’orge, du maïs ou bien encore du chanvre. Une vie professionnelle donc bien remplie et particulièrement intense au quotidien. Mais qui ne l’empêche pas de ressentir un véritable manque lorsqu’il termine sa journée. "Je ne montre jamais que je suis triste mais souvent quand je rentre le soir, ça remonte. Ce n'est pas une vie d’être tout seul", explique-t-il auprès de M6. Conscient de manquer de confiance en lui sur ce plan, l’agriculteur (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite