"L’amour est dans le pré" 2019 : Didier, devenu accro au sexe, a perdu 9 kilos !

La quatorzième saison de L’amour est dans le pré touche à sa fin. L’occasion pour Karine Le Marchand de faire le bilan de cette aventure avec les agriculteurs et leurs prétendantes. Personnage phare de ce grand cru 2019, Didier a marqué les esprits par sa personnalité, mais aussi suite à son entretien en slip avec l’animatrice. Celui qui à 57 ans n’avait jamais connu l’amour, semble l’avoir trouvé dans les bras d’Isabelle. Alors qu’il confiait à l’acolyte de Stephane Plaza n’avoir jamais eu de relation sexuelle lors de sa présentation, il semblerait que les choses aient changé pour l’éleveur de vaches.

Lors du premier bilan, diffusé le 2 décembre, Karine Le Marchand lui lance : "Mais tu as vachement perdu de poids?" "Neuf kilos", lui annonce le compagnon de la belle postière. "Il mange beaucoup mieux qu’avant ? Des légumes et tout ? (...) T’es devenu beau gosse !", lui lance l’animatrice curieuse, loin de se douter de la réponse de Didier. Fidèle à son légendaire franc-parler, il explique en montrant son visage : "Quand tu maigris de là, c’est que tu…". Sans trop en dire, son geste de la main est des plus explicites. Interpellée, Karine Le Marchand, continue : "C’est que tu quoi ? Je vais te laisser toi finir, parce qu’on dit toujours que c’est moi l’obsédée". "C’est que en bas, tu t’en sers beaucoup", explique l’agriculteur sous le regard amusé de sa belle. Une annonce qu'elle n’a pas manqué de confirmer.

⋙ "L'amour est dans le pré 2019" : “Ça y est il a ressorti sa langue”, Karine Le Marchand dégoûtée par le baiser goulu de Jean-Michel et Christine

Elle s’est alors souvenue des propos tenus par Didier dans son portrait annonçant qu’il risquait de devenir "accro" aux plaisirs charnels après y avoir goûté. Et c’est chose faite selon la postière. Une déclaration que le principal intéressé a tenu à modérer : "Dans le respect. Bon, on va pas dire que c’est tous les jours, trois fois par jours". Isabelle le corrige : "Ah bah si, deux fois par jour". Visiblement impressionnée,

(...) Cliquez ici pour voir la suite