“L’amour est dans le pré” : Lionel, prétendant de Sandrine, descendu en flèche par les internautes

Lundi 11 novembre 2019, l’épisode de L’amour est dans le pré était parti pour déclencher beaucoup d’émotions. Avec plus de 3,8 millions de téléspectateurs, L’amour est dans le pré s’est hissé en tête des audiences, devant la nouvelle fiction de TF1 Itinéraire d’une maman braqueuse. Toujours aussi friand de romance, le public s’est ému devant Maud et Laurent, Didier et Isabelle ou encore François et Catherine. Quant à Sandrine et ses prétendants, c’est une autre histoire. Yannick a annoncé vouloir quitter l’aventure, l’occasion pour Lionel de faire sa déclaration. En larmes, le candidat s’est exprimé sur ses désirs profonds. “Je suis là pour te séduire. Je veux que tu sois ma copine. Pourquoi pas ma femme, ma vie”, a-t-il affirmé avant de dresser la liste de ses qualités : “Je suis quelqu’un de fin, subtil, je n'ai pas besoin d’être un bad boy pour me faire respecter… J’ai beaucoup de classe. Je ne parle pas mal. Je fais les choses doucement.”

⋙ "L'amour est dans le pré" 2019 : Lionel, le prétendant de Sandrine, craque en lui avouant ses sentiments

Même si ce discours n’a pas laissé Sandrine de marbre, l’éleveuse de chiens n’a pas réellement réagi. Mais les internautes, eux, ne se sont pas gênés pour exprimer leur avis. Il semblerait que personne n’ait cru aux larmes de Lionel. Lui qui n’a pas hésité à se mettre en avant et qui a même été jusqu’à déconseiller à Sandrine de choisir ses rivaux n’a pas convaincu les téléspectateurs de sa sincérité. Sur Twitter, les critiques pleuvent avant même la fin de l’épisode. Pour les internautes, aucun doute : Lionel jouait la comédie. Ils n’ont d’ailleurs pas mâché leurs mots : “Il faut le fuir”, “insupportable”, “prétentieux”, “tête à claques”, “faites-le taire”... Voici ce qu’on pouvait lire en parcourant la twittosphère. Certains lui ont même décerné un Oscar pour sa performance et ses “larmes de crocodile”.

Les fans de l'émission de Karine Le Marchand se sont également moqués de Lionel, car ce dernier ne s’est pas rendu compte

(...) Cliquez ici pour voir la suite