“L’amour est dans le pré” : les remarques misogynes de Vincent ne passent pas du tout auprès des téléspectateurs

·2 min de lecture

Lundi 6 septembre 2021, M6 diffusait un nouvel épisode de L’amour est dans le pré. Vincent, dit “Le Provençal”, a fait l’objet de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux. Les internautes n’ont visiblement pas apprécié son comportement macho… Et on les comprend.

Lundi 6 septembre 2021, les fidèles téléspectateurs de M6 ont pu découvrir le deuxième épisode de la saison 16 de L’amour est dans le pré. Et visiblement, comme chaque année, il ne leur aura pas fallu longtemps pour se faire un avis sur les candidats. Il faut dire que certains comportements interpellent immédiatement. L’an dernier, c’est l’attitude ultra-macho de l’agriculteur Eric qui avait suscité le plus de commentaires sur les réseaux sociaux. A l’époque, Laurent n’était pas non plus en reste avec ses remarques déplacées, comme lorsqu’il avait “mis son sexe dans un buisson” ou encore proposé le Kamasutra en guise de lecture à sa prétendante… Et cette année, la production de L’amour est dans le pré a visiblement réussi à maintenir le niveau grâce à Vincent, éleveur de vaches de 40 ans, dit “Le Provençal”.

Eh oui, tout comme ses prédécesseurs, Vincent s’est montré particulièrement misogyne envers ses deux prétendantes, Natacha et Hafsa. A son arrivée en Provence-Alpes-Côte d’Azur, la première a été accueillie par une remarque pour le moins sexiste. Alors que sa valise semblait très lourde, l’agriculteur lui a demandé s’il s’agissait uniquement de son maquillage. Une “blague” qu’il a d’ailleurs réitérée avec sa seconde invitée... Quelques minutes plus tard, c’est au sujet de l’entretien de la maison que Vincent a livré une vision archaïque de la femme : “Oh non, t’es malade ! Si un jour tu vis ici, peut-être, et tu feras le ménage”, a ainsi déclaré l’agriculteur lorsque la jeune (...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles