L’Assemblée nationale adopte le projet de loi pour le pouvoir d’achat

© Getty Images

Le texte a été validé au terme de quatre jours de débat sous haute tension entre la majorité et les oppositions. La gauche, qui souhaitait une augmentation des salaires et notamment du SMIC dénonce le projet.

L’Assemblée nationale a adopté en première lecture le projet de loi « d’urgence » pour le pouvoir d’achat. Voté après une nuit entière de discussions chaotiques, le texte a été validé par 341 voix pour, 116 contre et 21 abstentions. Les voix de députés Les Républicains (LR) et du Rassemblement national (RN), qui ont salué certaines mesures allant « dans le bon sens », ont permis de faire passer le texte. L’alliance de la gauche, elle a dénoncé un texte s’apparentant à une « déclaration de guerre aux salaires ».

Ce texte, qui faisait figure de test pour le camp présidentiel privé de majorité absolue à l’Assemblée, est censé répondre à l’inflation comme à la crise énergétique provoquée par la guerre en Ukraine. Il doit à présent être complété par un projet de loi de finances rectificatives, dont l’examen débute vendredi dès 15 heures avec, au menu, des mesures très contestées comme la suppression de la redevance audiovisuelle.

Une adoption en demi-teinte

Le projet adopté par l’Assemblée prévoit une série de mesures, parmi lesquelles le triplement à 6 000 euros des primes défiscalisées que les entreprises peuvent verser à leurs employés. Une mesure combattue tout au long de la semaine par la Nupes, qui réclame des hausses de salaires et notamment du Smic.

LIRE AUSSI >> « Les plaisirs, c’est seulement pour les enfants » : les ménages face à la baisse du pouvoir d’achat

Les députés ont également...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles