Voici l’astuce imparable pour éliminer les bouloches d’un pull… La laine est comme neuve

·2 min de lecture

Cette astuce très efficace permet de retirer toutes les bouloches qui se forment sur un pull au fil du temps. La laine retrouve toute sa splendeur et un aspect doux et lisse. L’appareil redonne une seconde vie à nos pièces fétiches qui sont alors comme neuves.

Il y a certains vêtements que l’on aime jusqu’à l’usure. Les pulls en laine font partie de ces pièces délicates qui ont tendance à s’altérer au fil du temps.

De par les frottements fréquents et les lavages, la maille perd de sa splendeur et de sa douceur.

Des peluches se forment et vont jusqu’à laisser le pull dans un piteux état. Cette pièce, que l’on aimait tant, reste cachée au fin fond de notre placard tant nous n’osons plus la porter. Et pour cause, son usure a un impact sur notre allure. Notre look peut paraître négligé.

Il est pourtant facile de contrer cela avec l’aide d’un gadget imparable : le rasoir anti-bouloches. Ce petit objet, que l’on croyait être un attrape-nigaud, se révèle être un accessoire d’une efficacité redoutable contre les petites peluches qui se forment sur la maille. Il suffit de l’enclencher et de le passer sur toute la surface du vêtement. Doté de lames tournant de 5000 à 8800 tours/min, l’appareil rase les bouloches et les recueille dans un réceptacle. Il ne reste plus qu’à vider ce fameux réservoir avant une prochaine utilisation.

Nous avons testé un rasoir anti-bouloches sur deux pulls vieillissants et recouverts de bouloches. Pour se faire, nous avons jeté notre dévolu sur l'appareil Philips GC026/30 Rasoir Anti-bouloche vendu sur Amazon. Placé en top des ventes, l’objet récolte plus de 75 900 évaluations. 75 % des clients lui attribuent la note de 5 étoiles. Le...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles