L’erreur à ne pas faire quand on cuisine avec de l’ail

·1 min de lecture

Connu pour faire fuir les vampires et éloigner le mauvais œil, l'ail a bien d'autres vertus. En plus de nous aider à lutter contre de nombreuses maladies, cet aliment riche en probiotiques facilite la digestion et fait du bien à notre ligne. On l'ignore souvent mais l'ail est très peu calorique, nous fait brûler plus de calories et envoie même des signaux de satiété au cerveau quand on le consomme. Et bien sûr, il relève le goût de nombreux plats. Il serait bien dommage de s'en priver !

Mais attention, pour profiter pleinement des bienfaits de l'ail, une erreur malheureusement très commune ne doit absolument plus être reproduite lorsqu'on le cuisine. On vous dit tout !

>> Découvrez nos meilleures recettes pour cuisiner avec de l'ail

Nous avons tendance à ajouter de l'ail à nos plats pour relever leur goût et leur donner plus de saveurs. Pour cela, nous l'ajoutons tous à nos préparations pendant la cuisson... Et bien c'est une grosse erreur !

L’essentiel des bienfaits de l’ail réside dans l’allicine, un principe actif de la plante fraîchement coupé, qui combat efficacement les bactéries les plus mortelles et les plus nocives pour la santé. Comme vous le savez certainement, les aliments perdent de leurs vertus (totalement ou partiellement) lorsqu'ils sont confrontés à de fortes températures. C'est donc le cas de l'ail avec l'allicine. Pour conserver ses bienfaits, pensez plutôt à en parsemer vos repas après la cuisson ou bien à en consommer cru dans une salade ou dans un smoothie. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles