L’Europe finalement prête à miser sur Space X pour lancer quatre satellites en 2024

L'Agence spatiale européenne (ESA) a pris une décision qui pourrait bien sauver son avenir spatial. Selon un article du Wall Street Journal paru le 23 octobre, l'ESA a signé un accord sans précédent avec SpaceX pour le lancement de ses satellites Galileo, rapporte La Tribune. Le contrat prévoit deux lancements en 2024, transportant chacun deux satellites, a détaillé Francisco-Javier Benedicto Ruiz, directeur de la Navigation à l'ESA.

Avant que ces satellites ne puissent être lancés dans l'espace par SpaceX, l'accord doit obtenir l'approbation finale de la Commission européenne et des États membres de l'Union européenne. Les responsables cités par le Wall Street Journal affirment que cette étape est cruciale, mais pour l'instant, ni l'ESA ni SpaceX n'ont souhaité commenter publiquement cette collaboration.

La décision de l'ESA de s'associer à SpaceX témoigne de la crise profonde des lanceurs spatiaux européens. Depuis février 2022, la fusée russe Soyouz ne peut plus être lancée depuis Kourou, en Guyane, en raison du conflit en Ukraine. La vénérable Ariane 5 a tiré sa révérence en juillet dernier, et le lancement d'Ariane 6, son successeur, a pris du retard, ne devant être effectif qu'en 2024. «L'Europe est aujourd'hui dans une situation difficile avec ses lanceurs», a admis Josef Aschbacher, directeur général de l'ESA, soulignant que «l'accès indépendant à l'espace est une priorité absolue pour l'Europe», rappellent nos confrères.

En comparaison, SpaceX brille par sa fréquence (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Islande : grève des femmes pour lutter contre l’inégalité salariale
Islande : grève des femmes pour lutter contre l’inégalité salariale
Voyage en avion : bientôt la fin des bagages cabine payants en Europe ?
Voyage en avion : bientôt la fin des bagages cabine payants en Europe ?
En attendant la LGV, ces sénateurs appellent au maintien des vols Orly-Toulouse