L’exposition aux ondes de smartphone ou du Wi-Fi pourrait entrainer un Alzheimer précoce

Selon une nouvelle étude, une exposition prolongée aux ondes électromagnétiques des smartphones ou du WI-FI serait liée à un développement précoce de la maladie d’Alzheimer.

Concernant 900 000 personnes en France, Alzheimer est une maladie neurodégénérative qui affecte les fonctions cérébrales, en particulier la mémoire, l’attention et le langage.

Les chercheurs ont identifié depuis longtemps les causes de son apparition : une accumulation anormale au niveau des neurones de calcium intracellulaire, qui entraîne de manière progressive et irrémédiable des lésions cérébrales.

Mais une étude publiée dans « Current Alzheimer Research » apporte un éclairage nouveau sur l’une des causes de cette accumulation importante de calcium dans le cerveau. Selon ses auteurs, les champs électromagnétiques générés par les communications sans fil, comme les smartphones ou le WI-FI, augmenteraient les niveaux de calcium intracellulaire, et pourrait donc conduire à un développement précoce de la maladie d’Alzheimer.

Lire aussi >> Alzheimer : faire des siestes de manière excessive pourrait avoir un lien avec la maladie

Des ondes aux effets délétères sur le cerveau

Cette nouvelle recherche se base sur des études récentes montrant que l'âge d'apparition de la maladie d'Alzheimer a diminué au cours des vingt dernières années environ, ce qui correspond au moment où les télécommunications sans fil se sont fortement développées.

Les personnes très jeunes qui sont exposées au rayonnement des téléphones cellulaires ou du Wi-Fi pendant de nombreuses heures par jour seraient particulièrement vulnérables au risque de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles