Publicité

“L’Inde écrit l’histoire” en se posant sur la face sud de la Lune

“Grâce au succès de la mission [Chandrayaan-3], l’Inde est devenue le premier pays à faire atterrir un vaisseau spatial sur le territoire inexploré du pôle Sud de la Lune et le quatrième au classement général à atteindre la Lune”, s’enthousiasme The Indian Express mercredi 23 août. “L’Inde écrit l’histoire”, titre fièrement ce quotidien anglophone de référence sur son site Internet.

Aux alentours de 18 heures (heure locale), le module d’alunissage de Chandrayaan-3, qui signifie “vaisseau lunaire” en sanskrit, s’est délicatement posé à proximité du pôle Sud de la Lune, une zone jusque-là inexplorée. Le géant sud-asiatique a ainsi rejoint le club d’élite des nations étant parvenues à faire alunir un engin spatial, après les États-Unis, la Chine et l’Union soviétique.

“Inde, j’ai atteint ma destination, et toi aussi !” fut le premier message envoyé par Chandrayaan- 3 une fois arrivé sur la Lune.

Dans les heures qui viennent, un rover va se détacher du module d’alunissage et, durant deux semaines, il aura pour mission d’explorer les cratères de la face sud de la Lune, où se trouverait de l’eau sous forme de glace, et d’envoyer des informations sur Terre.

“La mission Chandrayaan-3 est le triomphe de milliers de scientifiques qui ont travaillé au fil des décennies pour amener l’Isro [Indian Space Research Organisation] là où elle se trouve aujourd’hui, faisant [de l’Inde] une puissance spatiale mondiale”, estime l’Indian Express. L’Isro, l’agence spatiale indienne, fondée en 1969, est reconnue pour son programme spatial à bas coût. Celui de la mission Chandrayaan-3 ne dépassait pas les 75 millions de dollars (69 millions d’euros), c’est moins que le budget de certains blockbusters hollywoodiens.

“L’alunissage très attendu de mercredi a été regardé par plus de 7 millions de personnes sur YouTube, et des célébrations ont éclaté dans tout le pays”, relate pour sa part Scroll.

Le Premier ministre a félicité les scientifiques indiens depuis Johannesburg, où il se trouve pour assister au sommet des Brics, estimant que le succès indien était celui de toute l’humanité, poursuit le site d’information en ligne.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :