L’Inde va lancer une nouvelle fusée pour mettre sur orbite deux petits satellites

C'est une nouvelle fusée qui s'apprête à décoller en Inde. SSLV va s'élancer pour la première fois du pas de tir du centre spatial Satish Dhawan pour mettre sur orbite deux petits satellites. Et comme tout vol inaugural, ses performances vont être analysées avec attention, d'autant plus que ce nouveau lanceur vient compléter la gamme indienne.

Ce n'est pas celui dont on parle le plus souvent, mais l'Inde est un acteur spatial de premier rang. Rare nation à avoir un satellite en orbite de Mars, le pays possède une gamme de trois lanceurs capables de couvrir tous les profils de mission, de l'exploration du système solaire à l'orbite basse terrestre.

Ce week-end, un quatrième modèle entre en scène : SSLV, acronyme anglais de Véhicule de lancement de petits satellites. De fait, il est lui aussi de taille raisonnable. Dérivé du missile indien Agni 5, il mesure 34 mètres de haut et il peut placer jusqu'à 500 kilogrammes en orbite basse.

À petite taille, petit prix, et avec lui l'Inde souhaite se doter d'un engin capable de lancer pour pas cher des mini voire des micro-satellites, un secteur en plein essor.

Trois autres missions annoncées

Pour ce vol inaugural, il y en a deux : un d'observation de la Terre développé par l'ISRO, l'agence spatiale indienne, le second l'a été par des étudiantes des régions rurales du pays dans le cadre du programme éducatif Space Kidz.

Si tout se passe bien (sauf contre ordre, le lancement doit avoir lieu à 5h48 heure de Paris dans la nuit de samedi à dimanche), une deuxième mission est prévue durant le dernier trimestre cette année et une troisième début 2023.


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles