L’instant mode : A Body Is a Body, la nouvelle campagne anti-censure signée Mood Paris

Après avoir été censurée sur les réseaux sociaux, la marque de lingerie Mood Paris dévoile une nouvelle campagne astucieuse, drôle et tristement révélatrice de notre société. On croirait rêver. En 2020, le corps de la femme fait encore l’objet de censure sur les réseaux sociaux. Il y a quelques jours, alors que la marque de lingerie française Mood partageait sur son compte Instagram les images de leur nouvelle collection, le réseau social a tout simplement décidé de supprimer les photos. Mais quel crime a pu commettre ce nouveau body éco-responsable ? S’est-il déclaré président des Etats-Unis avant la fin des élections ? A-t-il fait l’apologie de la haine ? Que nenni ! Selon Instagram, certains visuels de la campagne seraient jugés comme « contenu pour adulte ». Le réseau social tente d’apprendre à la griffe de lingerie, par le biais de la censure, la notion de décence. Leçon numéro 1 : Le corps d’une femme n’a pas sa place sur les réseaux sociaux. Leçon numéro 2 : Un homme en caleçon fera parfaitement l’affaire. Car pour tromper le système, Mood a décidé de présenter son nouveau body créé à partir de dentelles et de tulles plumetis upcyclés à l’aide d’un mannequin idéal pour ce genre de situation. Son secret ? Il s’appelle César, il porte la moustache et les poils sur le torse comme personne et son sexe lui permet d'avoir le droit de s’afficher comme il le souhaite sur les réseaux sociaux. Avec lui, Mood dévoile une campagne, baptisée « A Body Is a Body », aussi amusante que nécessaire !Le body éco-responsable est disponible sur le e-shop de la griffe au prix de 62€