L’interview intimiste (et en musique) de Philippe Katerine par Lou Doillon

Franck Vergeade
·1 min de lecture

Chaque dimanche soir sur les ondes de RTL2, depuis le 27 septembre, Lou Doillon passe une heure en tête-à-tête avec un·e artiste pour un entretien intimiste enregistré aux célèbres Bains Douches à Paris. Après Woodkid, Miossec, Etienne Daho ou Keren Ann, la chanteuse recevra ce dimanche 22 novembre, entre 19h et 20h, l'inénarrable Philippe Katerine, auteur avec Confessions de notre album français préféré de 2019, sans oublier un numéro collector des Inrockuptibles dont il fut rédacteur en chef. A cette occasion radiophonique, il découvre pour la première fois les Bains Douches – une surprise vu ce noceur patenté.

“Lui blond, bordeline, sagittaire ascendant taureau, vu parfois bite au nez ou en fuseau, il est auteur, compositeur, interprète, réalisateur, acteur, dessinateur,  animateur, parolier, metteur en scène, sculpteur, aquarelliste et président”, présente-t-elle celui qui fut à la fois Victoirisé et Césarisé. Dans une conversation aussitôt chantante et souriante, Philippe Katerine finit son croissant, tout en dissertant sur les bruits de bouche. Parlant indifféremment de La Compagnie de Créole, George Moustaki et The Pastels, l'artiste évoque sa jeunesse vendéenne, entre sa passion du basket et ses premiers groupes où il reprenait le Velvet. Si Philippe Katerine confesse volontiers sa part féminine

Lire la suite sur lesinrocks.com