L’OMS alerte sur une obésité très préoccupante en Europe

Dans un nouveau rapport daté du 3 mai, l’OMS dévoile un rapport faisant état d’un fort taux d’obésité et de surpoids en Europe, au point que le Vieux Continent se place désormais juste derrière l’Amérique.

Mardi 3 mai, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a publié un inquiétant rapport sur la vague d’obésité qui sévit actuellement en Europe, où 59 % des adultes, 33 % des enfants en âge d’aller à l’école et 8 % des moins de 5 ans sont en surpoids ou en état d’obésité. Le Guardian, qui dresse des conclusions à ce bilan, fait état de pourcentages « plus élevés que dans toutes les autres parties du monde, à l’exception des Amériques », qu’on sait aussi très touchées du fait de la mauvaise qualité de la nourriture à bas prix.

L’OMS souligne aussi que cette obésité atteint des « proportions épidémiques » ; et les mots n’ont pas été choisis au hasard. D’abord parce que le nombre de cas est croissant : en France, l’obésité a doublé entre 1997 et 2000, selon les derniers chiffres de la Ligue contre l’obésité. Ensuite, parce qu’à l’instar de l’épidémie, l’obésité est susceptible de tuer : 200.000 cas de cancer et 1,2 millions de morts par an en Europe, selon l’OMS. Dans certains pays, le rapport dit prévoir « que l’obésité dépassera le tabagisme en tant que principal facteur de risque de cancer évitable » dans les années à venir.

Un éventail de mesures d’urgences

Le rapport ne se contente pas seulement d’énoncer ce problème et sa dangerosité pour le public concerné, il dresse aussi tout un panel de conseils à destination des gouvernements pour enrayer la tendance....

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles