L’ONU alerte sur le recul du développement humain à cause du Covid

Edward Jenner

Le constat est inquiétant, presque alarmant. Alors que l’épidémie de Covid semble actuellement être maîtrisée, ses effets sur la société, et notamment sur le développement, vont se faire ressentir pendant longtemps. Le Programme des Nations Unies pour le Développement (Pnud) a dévoilé le 8 septembre une note sur l’indice de développement humain en 2022. L’organe international indique que, pour la deuxième année consécutive, cet indicateur – qui prend en compte l’espérance de vie à la naissance, les niveaux d’éducation et les revenus des populations mondiales – a reculé. “Cela veut dire que nous mourons plus tôt, que nous sommes moins éduqués et que nos revenus baissent”, clarifie le directeur du Pnud. Une déclaration qui permet de comprendre les implications concrètes de cet indicateur parfois flou.

Et tout cela s’explique notamment par le recul de l’espérance de vie à la naissance. Évidemment, ces deux dernières années ont vu le nombre de décès prématurés bondir à cause de la Covid-19. Plus de 6,5 millions de personnes ont trouvé la mort à cause de ce virus dans le monde. Alors que la moyenne de l’espérance de vie mondiale se situait autour de 73 ans en 2019, elle a reculé à 71,4 ans en 2021. C’est un retour en arrière de cinq ans. Alors que nous devrions gagner quelques mois chaque année.

Chez les enfants, le constat n’est pas plus rose. La pandémie a empêché une immense partie des écoliers de suivre une scolarité normale pendant près de deux ans. 168 millions d’enfants n’ont (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La Hongrie va obliger les femmes à se confronter aux "fonctions vitales" du fœtus avant d’avorter
Grande démission : plus d'une Française sur deux dit souffrir au travail et aimerait se reconvertir
House of the Dragon : pourquoi l’une des scènes du dernier épisode pose (vraiment) problème
États-Unis : le Montana empêche les personnes transgenres de faire modifier leur certificat de naissance
Du porno ultra-réaliste généré par intelligence artificielle : pourquoi cela devrait nous inquiéter