1 / 7

L’orange sanguine met de la couleur dans l’assiette

S’il n’est pas rare de trouver des oranges classiques dans les paniers de fruits, l’orange sanguine, elle, est oubliée. Inconnue pour certain.e.s, intrigante pour d’autres, elle impressionne autant qu’elle questionne tant est si bien qu’on ne la cuisine pas. Et c’est bien dommage !Comment cuisiner l’orange sanguine ?Spoiler alert : l’orange sanguine est une orange. Ni plus, ni moins. Donc elle se prépare exactement de la même façon que l’orange standard ! En jus, suprêmes, gâteau, cocktail, tartare, salade sucrée ou salée, sa saveur acidulée convient à toutes les préparations. Son énorme plus vient surtout de ses couleurs allant de l’orange au violet en passant par le rouge. Une chair joliment nervurée qui appelle déjà à la dégustation.Comment prélever les segments d’orange sanguine ?Pour prélever les segments, ou suprêmes d’une orange sanguine, rien de plus facile. On commence par couper la base et le chapeau de l’agrume. Ensuite avec la lame du couteau, on suit la courbe du fruit pour retirer la peau avec la partie blanche. Quand toute la chair du fruit est à vif, on passe la lame du couteau entre la chair et une membrane blanche, et on s’exécute de la même façon le long de la seconde membrane pour libérer le suprême. On renouvelle l’opération pour tout le fruit jusqu’à ce qu’il ne nous reste en main que les membranes qu’on n’utilisera pas. Evidemment, on prend garde à conserver le jus qui s’intégrera aussi parfaitement dans notre recette.L’orange sanguine, alliée au cœur de l’hiverQuand les températures sont négatives, le ciel gris, et le vent de rigueur, on a qu’une seule idée en tête : attendre impatiemment le retour des beaux jours pour voir les étals se colorer de fruits juteux. Pourtant, même en plein cœur de l’hiver, on peut se régaler tout en faisant du bien à son corps. En effet, c’est désormais archi-connu, l’orange est une excellente source de vitamine C qui aide à lutter contre la fatigue et les maux de l’hiver, sans être trop calorique (46,4 kcal/100g).Encore sceptique ? Avec ces recettes de haut vol repérées sur Pinterest, désormais on ne se languira plus du retour des fraises, mais de celui de la divine « blood orange ».

L’orange sanguine met de la couleur dans l’assiette

C’est un fait, l’orange sanguine, malgré ses couleurs chatoyantes et sa saveur enivrante, est souvent boudée dans notre cuisine. Mais pourquoi ?S’il n’est pas rare de trouver des oranges classiques dans les paniers de fruits, l’orange sanguine, elle, est oubliée. Inconnue pour certain.e.s, intrigante pour d’autres, elle impressionne autant qu’elle questionne tant est si bien qu’on ne la cuisine pas. Et c’est bien dommage !Comment cuisiner l’orange sanguine ?Spoiler alert : l’orange sanguine est une orange. Ni plus, ni moins. Donc elle se prépare exactement de la même façon que l’orange standard ! En jus, suprêmes, gâteau, cocktail, tartare, salade sucrée ou salée, sa saveur acidulée convient à toutes les préparations. Son énorme plus vient surtout de ses couleurs allant de l’orange au violet en passant par le rouge. Une chair joliment nervurée qui appelle déjà à la dégustation.Comment prélever les segments d’orange sanguine ?Pour prélever les segments, ou suprêmes d’une orange sanguine, rien de plus facile. On commence par couper la base et le chapeau de l’agrume. Ensuite avec la lame du couteau, on suit la courbe du fruit pour retirer la peau avec la partie blanche. Quand toute la chair du fruit est à vif, on passe la lame du couteau entre la chair et une membrane blanche, et on s’exécute de la même façon le long de la seconde membrane pour libérer le suprême. On renouvelle l’opération pour tout le fruit jusqu’à ce qu’il ne nous reste en main que les membranes qu’on n’utilisera pas. Evidemment, on prend garde à conserver le jus qui s’intégrera aussi parfaitement dans notre recette.L’orange sanguine, alliée au cœur de l’hiverQuand les températures sont négatives, le ciel gris, et le vent de rigueur, on a qu’une seule idée en tête : attendre impatiemment le retour des beaux jours pour voir les étals se colorer de fruits juteux. Pourtant, même en plein cœur de l’hiver, on peut se régaler tout en faisant du bien à son corps. En effet, c’est désormais archi-connu, l’orange est une excellente source de vitamine C qui aide à lutter contre la fatigue et les maux de l’hiver, sans être trop calorique (46,4 kcal/100g).Encore sceptique ? Avec ces recettes de haut vol repérées sur Pinterest, désormais on ne se languira plus du retour des fraises, mais de celui de la divine « blood orange ».