L’UE s’apprête à interdire massivement certaines substances chimiques (et ça devrait changer notre quotidien)

Un plan ambitieux, présenté par la Commission européenne, prévoit d’interdire les substances « les plus nocives pour la santé humaine et l'environnement », que l’on retrouve dans tout un tas de produits de la vie courante – des couches pour bébés en passant par les emballages alimentaires.

Couches pour bébé, cartons de pizza, chaussures… D’ici 2030, l’Union européenne prévoit d’interdire massivement des familles entières de substances chimiques ultra-répandues mais nocives pour la santé, selon un plan de la Commission européenne dévoilé lundi 25 avril. « Presque tous les produits manufacturés » seront concernés.

À lire également >> Fertilité : notre espèce pourrait disparaître dans moins de deux siècles

Le document, rendu public, détaille les futures restrictions envisagées dans le cadre de la vaste révision de la législation européenne sur les produits chimiques, actuellement négociée entre Bruxelles et les Etats membres, « en ciblant les substances les plus nocives pour la santé humaine et l'environnement ».

Les substances les plus nocives pour la santé humaine et l'environnement visées

On y trouve le groupe des PVC (polychlorures de vinyle), plastiques très peu recyclables utilisés dans une vaste gamme de produits (jouets, emballages alimentaires, textiles, chaussures, meubles....), ainsi que leurs additifs (phtalates, PFAS, métaux lourds...).

Ils sont accusés d'être liés à des cancers ou à l'obésité, et beaucoup, comme les PFAS (substances per- et polyfluoroalkylées), présents dans les emballages de nourriture (boîtes à pizzas...), peintures, vernis ou enduits, s'accumulent dans l'organisme.

Autres groupes de substances visés : tous les retardateurs de flammes (agents ignifuges dans les matelas,...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles