Publicité

L’UFC-Que choisir critique l’efficacité du trimestre anti-inflation, Bruno Le Maire réplique

Le 15 mars dernier, le gouvernement annonçait le lancement d’un panier anti-inflation, visant à sauvegarder le pouvoir d’achat des Français. Deux mois plus tard, l’exécutif s’est félicité des résultats de ce dispositif, indiquant que le prix des produits inclus dans l’opération a baissé de 13 % en moyenne. Seulement, l’association de consommateurs UFC-Que choisir conteste ces chiffres, dans une étude publiée ce lundi.

À lire aussi Inflation : Lidl appelle à « forcer » les multinationales de l’agroalimentaire à négocier les prix

« En moyenne, depuis sept semaines, les prix des produits du trimestre anti-inflation ont baissé de 13 % dans le panier – s’il est composé de produits anti-inflation à 100 % », a annoncé la ministre Olivia Grégoire, citant une étude de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).

Bataille de chiffres

« Cette déclaration est fausse », a répliqué, sans ambages, l’UFC-Que choisir, qui a livré à une étude détaillée sur son site. Selon l’association, certains tarifs auraient même augmenté depuis la mise en place du « trimestre anti-inflation », dans plusieurs des enseignes participant à ce dispositif.

Plus précisément, les prix auraient augmenté de 1,5 % chez Intermarché, de 1,4 % chez Casino, ainsi que de 1 % chez Système U. Grand vainqueur, Auchan est le seul « qui enregistre un recul ténu (baisse de 0,3 %) », indique l’association de consommateurs, qui souligne pour autant que l’ense...


Lire la suite sur LeJDD