Laïcité : que dit vraiment la loi « séparatisme » sur le voile ?

Lydia Menez
·1 min de lecture

Sur les réseaux sociaux, le projet de loi « confortant le respect des principes de la République » fait l’objet de plusieurs fake news. ELLE fait le point. 

Le sujet a enflammé les réseaux sociaux ce week-end. Un tweet publié vendredi annonce qu’une amende de 1500€ est prévu en cas de port du voile dans l’espace public si la loi sur les « séparatismes » passe. « Amende à 1500€ si tu portes ton voile en public, si la loi passe. Contre 135€ d’amende si tu ne mets pas ton masque qui résulte quand même d’une épidémie mondiale qui tue des milliers de gens chaque jour. Sérieux qui tue qui là ? » s’est insurgée l’internaute à l’origine du tweet.  

#FakeNews ❌NON, le #PJLPrincipesRepublicains ne prévoit pas d'amende de 1500€ pour le port du voile dans l'espace public, ni son interdiction.Lors de l'examen du texte en commission spéciale à l'@AssembleeNat, des amendements ont été déposés, mais ils ont été rejetés. pic.twitter.com/xT8Mqz4i10

— Ministère de l'Intérieur (@Interieur_Gouv) February 7, 2021

 
Partagée presque 20 000 fois avant d’être supprimée, cette information est en réalité une fake news. « Le #PJLPrincipesRepublicains ne prévoit pas d’amende de 1500€ pour le port du voile dans l’espace public, ni son interdiction », a démenti le ministère de l’Intérieur sur Twitter. Alors, d’où vient la rumeur ? Le projet de loi sur les principes républicains ne comporte aucune mention du mot « voile ». Emmanuel Macron avait prévenu début janvier, en amont des discussions à l’Assemblée nationale, que le voile n’aurait « rien à voir » avec la loi...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi