L'accusatrice de viol d'Armie Hammer s'en prend aux auteurs du documentaire

Armie Hammer - GO Campaign Gala - Nov 2019 - Photoshot
Armie Hammer - GO Campaign Gala - Nov 2019 - Photoshot


L'accusatrice de viol d'Armie Hammer a accusé les réalisateurs de documentaires d'avoir « exploité son traumatisme ».
Une femme connue sous le seul nom d'Effie - qui a porté ses allégations contre l'acteur de 36 ans en mars 2021 - s'en est prise au traitement « dégoûtant » que lui ont réservé Elli Hakami et Julian Hobbs et a insisté sur le fait que leur série en trois parties ‘House of Hammer’, diffusée sur HBO et Discovery+, est ‘extrêmement inappropriée’ car elle est plus nuisible qu'utile aux victimes présumées de l'acteur de ‘Call Me By Your Name’.
Selon le journal Los Angeles Times, la femme de 26 ans a été invitée à être interviewée un mois après avoir tenu une conférence de presse pour parler de ce qui lui serait arrivé, mais elle a refusé.
Sa réponse disait en partie : « Il est extrêmement inapproprié de votre part d'exploiter un moment aussi tragique et vulnérable dans la vie de nombreuses personnes, sans aucun égard pour notre processus de guérison et notre vie privée. »
Et elle a ajouté dans une déclaration au média : « La façon dont ils ont exploité mon traumatisme est dégoûtante. Quand je continue à crier 'non' et qu'ils continuent, en disant qu'ils n'ont pas besoin de ma permission, ils me font penser à Armie. »
Malgré ses commentaires, les réalisateurs ont insisté sur le fait qu'ils avaient une « obligation » de faire la lumière sur les allégations faites contre la star du cinéma, y compris les détails de ses fantasmes présumés de viol et de cannibalisme.