L'actrice Nadège Beausson-Diagne va partir à la recherche de son père dans un documentaire

·1 min de lecture

"Mon père ne sait pas que j'existe. C'est un peu compliqué." Invitée de l'émission d'Anne Roumanoff Ça fait du bien, l'actrice Nadège Beausson-Diagne se confie sur ses origines et son père qu'elle n'a jamais connu. Elle explique avoir entamé un documentaire sur cette quête de géniteur, une recherche encore en cours. "Pour résumer mon histoire, ma mère est métisse, Ivoirienne et bretonne, Côte d'Ivoire-Côtes d'Armor. Et mon père est Sénégalais", explique-t-elle. "Mon père est photographe. Mes parents se sont rencontrés lors d'une manifestation de soutien à Angela Davis, qui était à l'époque incarcérée."

>> Retrouvez toutes les émissions d'Anne Roumanoff de 11h à 12h30 sur Europe 1 en replay et en podcast ici

"Quand j'ai tourné dans le cinéma africain, quelque chose s'est apaisé en moi"

"Ma mère était moderne. Nous sommes trois enfants et nous avons chacun un père. Elle a fait comme elle a pu, avec trois pères différents", précise Nadège Beausson-Diagne. "Le mien ne sait pas que j'existe. Ma mère était enceinte quand ils se sont séparés, et elle ne le lui a pas dit. En revanche, les pères de mes deux frères sont deux gros connards qui se sont barrés et qui ont dit qu'ils n'étaient pas les pères."

Ce contexte familial a longtemps été difficile pour Nadège Beausson-Diagne, qui explique avoir connu "une magnifique résilience" en prenant finalement le nom de ses deux parents. Avant de partir à la recherche de son père, l'actrice a voulu renouer avec ses origines africaines, d...


Lire la suite sur Europe1