Lady Diana : cet examen honteux qu’elle a dû subir avant son mariage

Les 25 ans de la disparition de l'impressionnante Lady Diana se célébreront d'ici quelques jours, le 31 août 2022. Dans ce sillage, de nouveaux secrets sur la vie da la princesse de Galles ont été révélés par l'écrivaine Lou Sentine. Dans son ouvrage intitulé Lady Diana, une tragédie moderne, publié de vendredi 19 août 2022, l'autrice revient sur la vie de la jeune femme et sur certains événements marquants. Parmi les scandales qui ont ébranlé la vie de couple entre Diana Spencer et le Prince Charles, il y a un secret qui a été bien caché jusqu'à ce que Lou Sentine ne le révèle. L'écrivaine s'est donc penchée sur le 29 juillet 1981, date de l'union du couple royal. Prêts à se dire oui à la chapelle Saint-Paul à Londres, Diana Spencer a dû subir un dernier examen avant d'épouser l'aîné de la Reine Elizabeth II. Il en a fallu beaucoup pour que la famille royale accepte Lady Diana dans ses rangs. Pour ce faire, il a notamment fallu que la jeune femme, alors âgée d'à peine vingt ans, prouve sa virginité. C'est un examen gynécologique "humiliant et anachronique en occident dans cette fin de XXe siècle”, auquel s'adonne la fiancée du Prince Charles, explique Lou Sentine.

Par ce procédé, l'entourage royal s'assurait de la légitimité des futurs enfants du couple princier. Lady Diana, qui n'a pas contesté le rendez-vous gynécologique, aurait toutefois pu s'y refuser. "Il n'y a aucune règle stipulant qu'une mariée royale se doit d'être vierge, et il n'y en a jamais eu", assure Noël Cox, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite