Lady Diana a-t-elle mis en scène sa romance avec Dodi Al-Fayed ? Un employé fait des révélations...

·2 min de lecture

Ils ont passé leur dernier été ensemble, entre l'Italie et la France. Diana Spencer et Dodi Al-Fayed étaient-ils vraiment en couple ? Selon un employé du yacht sur lequel ils ont séjourné, leur romance était mise en scène.

De leur idylle, au cours de l'été 1997, on a tout dit. On a notamment raconté que la princesse Diana et Dodi Al-Fayed projettaient de se marier, qu'elle était enceinte, et même qu'elle envisageait de s'installer à Los Angeles avec lui.

En couple juste pour les photos ?

Pourtant, selon un membre de l'équipage du Jonikal, le yacht qu'avait acheté le milliardaire égyptien Mohamed Al-Fayed tout spécialement pour que son fils, Dodi, puisse séduire Lady Di, rien n'était vrai entre eux. C'est ce qu'on peut ainsi lire dans les colonnes du Daily Star. «Un gros faux-semblant», donc, puisque les prétendus amants «ne partagaient même pas la même chambre», dit le témoin.

Cet été là, on raconte d'ailleurs déjà qu'à bord du navire, «il l'appelle madame, est incroyablement déférent et respectueux», et que c'est Diana qui joue la comédie à chaque fois qu'elle croise des flashs. Un témoin révèlera en effet à l'époque : «dès qu'elle sort pour faire signe aux paparazzi, elle se penche et l'embrasse et le serre dans ses bras».

En 2017, le secrétaire privé de Diana, Michael Gibbins confiera par ailleurs que la maman des princes William et Harry n'était pas follement amoureuse de ce nouveau prétendant. Il expliquera notamment : «Je pense franchement qu'elle passait juste un bel été aux dépens de quelqu'un d'autre pour être parfaitement honnête», argumentant que Diana aurait quitté Dodi à la fin de l'été.

Pas le temps de se...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles