Laeticia et David Hallyday : un accord secret bientôt signé ?

La bataille pour l’héritage de Johnny serait-elle bientôt terminée ? Depuis la mort du Taulier, le 5 décembre 2017, son épouse et ses enfants sont en guerre. Cela fait maintenant deux ans que Laura Smet et David Hallyday contestent le testament de leur père, rédigé aux États-Unis. En octobre 2019, la justice française avait été désignée compétente pour arbitrer le conflit familial. Une bonne nouvelle pour les aînés de Johnny Hallyday, puisque le système français estime que tout doit revenir aux enfants du défunt. Contre toute attente, Laeticia avait annoncé ne pas vouloir faire appel de cette décision : serait-elle prête à abandonner le combat ? C’est en tout cas ce que laissent penser les révélations faites par M6 jeudi 30 janvier 2020. Sur Twitter, la chaîne a annoncé que David Hallyday et sa belle-mère seraient “sur le point de sceller un accord”. Selon les informations de François Vignolle, journaliste et co-auteur avec Laurence Pieau du livre Laeticia Hallyday, la vraie histoire (ed. Plon), “le fils de Johnny souhaite avoir un droit de regard sur les prochains projets et recevoir des royalties sur un ou deux anciens albums.” Les avocats des deux parties se sont rencontrées le jour-même.

Laura Smet écartée des négociations

Si Laeticia Hallyday souhaite faire un pas vers son beau-fils, ses relations avec Laura Smet s’avèrent toujours aussi tendues. En effet, l’espoir d’un compromis semble encore lointain. “Un accord entre Laeticia et Laura est moins envisageable à court terme”, rapporte M6. Les deux femmes sont notamment en conflit depuis la décision de Laeticia d’exhumer le corps du rockeur. Durant l’été 2019, elle avait fait part de sa volonté de déplacer la dépouille de Johnny dans un caveau familial. Laura Smet, qui l’avait par ailleurs appris dans la presse, s’était fermement opposée à cette décision. Finalement, le transfert s’est effectué dans la nuit de mardi 14 à mercredi 15 janvier 2020, à sa propre demande. Toujours selon M6, “des désaccords subsistent

(...) Cliquez ici pour voir la suite