Laeticia Hallyday fête ses 45 ans : sa mère partage une tendre photo d’enfance

Loin des yeux, mais près du coeur. Confinée à Los Angeles avec ses filles, Laeticia Hallyday ne fêtera pas son anniversaire avec ses proches à Paris comme elle l’avait prévu. Alors, pour lui mettre un peu de baume au coeur, sa famille et ses fans l’inondent de messages sur les réseaux sociaux depuis ce matin.

À commencer par sa mère, Françoise Thibaut. Sur son compte Instagram, on découvre un tendre message virtuel destiné à sa fille : “Happy 45 ans Joyeux anniversaire ma beauté pleins de tendresse d’amour de douceur pour cette belle journée je t’aime fort”. Le tout accompagné d’un joli cliché de la petite Laeticia Hallyday, jouant près de l’eau, au Cap d’Agde.

Et quelques heures plus tard, c’est sa demi-soeur, Margaux Thibaut, qui fait de même sur son propre compte Instagram. Cette fois, c’est une Laeticia Hallyday un peu plus âgée que l’on découvre sur deux photos en noir et blanc. Elle tient dans ses bras la petite Margaux. “Joyeux anniversaire à ma magnifique soeur. J’espère que tu vas passer une super journée remplie d’amour et de bonheur. J’aurais adoré être avec toi, tu me manques tellement. Je t’aime”, écrit la jeune femme en commentaire. Bien que vingt ans les séparent, Laeticia Hallyday et sa demi-soeur sont restées très proches. Leur sujet de conversation préféré ? La mode. À 23 ans, la jeune Margaux Thibaut voudrait devenir styliste ou directrice artistique, et pour s’en donner les moyens, elle vit et étudie à Londres, dans une école de mode.

Mais malgré le soutien de sa famille, l’éloignement avec son nouveau compagnon Pascal Balland, restaurateur à Paris, est de plus en plus difficile à vivre. Comme le confie une source anonyme au magazine Ici Paris, ils ont “beaucoup de mal à vivre loin l'un de l'autre”. “Tous les deux sont très fusionnels, très complices (...). Je ne devrais peut-être pas vous le dire c'est tellement touchant : ils sont comme deux adolescents, ils n'arrêtent pas de s'envoyer des textos”.

Pas question pour autant de mettre en danger sa famille.

(...) Cliquez ici pour voir la suite