Laeticia Hallyday et Jalil Lespert : découvrez leur escapade romantique

·1 min de lecture

Une autre destination qu'ils pourront rayer de leur liste de voyages. Malgré la crise sanitaire provoquée par le coronavirus, et comme le rapporte le magazine Closer en kiosques ce vendredi 23 avril, Laeticia Hallyday et Jalil Lespert se sont offerts une nouvelle escapade en amoureux en s'envolant pour le Mexique. Le couple a posé bagage le 14 avril 2021 dans un resort cinq étoiles de la station balnéaire de Cabo San Lucas. Depuis quelques jours, le comédien et réalisateur a partagé des clichés de sa compagne sous un soleil de plomb, ravivant un peu plus les rumeurs de mariage entourant leur tandem, sans pour autant dévoiler le nom de leur destination. Le mystère est désormais résolu.

Mais ce voyage impromptu, à en croire Closer, a été effectué pour une raison bien précise. En effet, entré sur le territoire américain au mois de févirer 2021 avec un visa de tourisme provisoire, Jalil Lespert attend avec appréhension l'échéance de celui-ci. Son visa arrive à expiration le 25 mai 2021. Il a donc fallu qu'il trouve une solution pour éviter d'être renvoyé en France, contraint à une nouvelle séparation avec Laeticia Hallyday qui, elle, possède un passeport américain. Ni une ni deux, ils ont donc pris la poudre d'escampette pour une dizaine de jours et prévoient de rentrer à Los Angeles ce dimanche 25 avril. Ce faisant, l'ex-compagnon de Sonia Rolland fera tamponner son nouveau visa de tourisme par les autorités et pourra donc rester auprès de l'élue de son cœur jusqu'au 25 juillet 2021. (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Angelina Jolie fait le lien entre son divorce et ses difficultés dans sa carrière
VIDÉO - « Le retour des frères tape-dur » : Pascal Praud se moque de Jean Castex et Olivier Véran
Le saviez-vous ? Kate Middleton et William ont fait signer un accord de confidentialité pour leur gâteau de mariage
Prince Louis, le fils de Kate et William : quel genre de petit garçon est-il ?
Meghan Markle et Harry pas regrettés à Buckingham : "C'est beaucoup plus paisible"