Laeticia Hallyday : jean pattes d’eph’ et manteau trop canon, elle fait sensation pour son retour à Paris

Los Angeles lundi, Paris aujourd’hui ! Après avoir créé le buzz avec une robe ultra-échancrée qui lui dévoilait presque toute sa poitrine dans les rues de la cité des Anges, Laeticia Hallyday a radicalement revu sa garde-robe pour affronter le froid parisien.

Après plus de 10 heures de vol, elle a débarqué hier, mardi 19 novembre, à l’aéroport parisien de Roissy Charles de Gaulle entourée de ses deux filles, Jade et Joy. Sourire aux lèvres et lunettes noires vissées sur le nez, elle s’est littéralement jetée dans les bras de sa mère et de son frère, venus l’accueillir.

Pour ce retour sur le territoire national, Laeticia Hallyday a du dire bye-bye aux robes légères de Los Angeles pour renfiler la pièce fétiche de toute sa garde-robe, le jean pattes d’éléphant.

Sur d’autres, ce jean aux jambes très évasées peut vite courir à la catastrophe… mais pas sur elle. A 44 ans, Laeticia Hallyday, grande adepte du style baba-chic, maîtrise le sujet mieux que personne. Tout son look d’hier en est la preuve. Pour moderniser son jean et l’inscrire dans les tendances de 2019, la maman de Jade et Joy a choisi de l’associer à un sublime manteau peignoir tout blanc. A-t-on vraiment besoin de vous préciser que la forme peignoir est la coupe la plus pointue du moment rayon manteau ? Et d’ajouter que le blanc d’hiver n’a jamais autant cartonné que cette saison ?

Ajouté à cela une paire de compensées toute noire, un pull à capuche élégant et d’adorables boucles d’oreilles en forme de cœurs et voilà comment Laetitia Hallyday fait la démonstration qu’on peut faire un atterrissage aussi chic que cool, même après plus de 10 heures de vol.

La maman de 44 ans va profiter de ce nouveau séjour parisien pour revoir son nouvel amoureux, l’homme d’affaires Pascal Balland, et organiser les derniers préparatifs de « Johnny Hallyday, un soir à l’Olympia », le spectacle événement du 1er décembre, qu’elle co-organise avec le label Universal en hommage au chanteur décédé il y a déjà presque 2 ans.

A lire aussi

(...) Cliquez ici pour voir la suite