Laetitia Avia : qui est la députée LREM accusée de remarques racistes, sexistes et homophobes ?

Surprenant parcours que celui de Laetitia Avia, députée de la 8e circonscription de Paris. Cette jeune femme de 34 ans, née le 27 octobre 1985 à Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis), ne se prédestinait pas à une carrière politique. En effet, cette fille d'un chauffeur bagagiste et d'une aide-soignante a toujours eu un rêve en tête, celui de devenir avocate. C'est d'ailleurs le surnom que lui donnaient ses parents lorsqu'elle était encore une enfant. "J'avais cette capacité à argumenter sur tout" confiait-elle à nos confrères de LCP dans l'émission Emoi&moi. Dans cette famille de quatre enfants Laetitia était toujours là pour lancer une plaidoirie afin de soutenir la fratrie. Après ses études en banlieue dans les quartiers d'éducation prioritaire, la jeune femme a poursuivi sa formation à Toronto au Canada, puis à McGill. Elle a enfin pu accomplir son rêve et devenir avocate au barreau de Paris.

Un parcours salué par le premier Ministre Edouard Philippe

"J’ai débuté ma carrière dans un grand cabinet d’affaires avant de m’orienter vers la résolution des litiges pour les TPE/PME et dirigeants de sociétés. En 2016 j’ai co-fondé le cabinet APE Avocats" précise-t-elle dans sa biographie sur son site Internet. "Ayant intégré Sciences Po Paris via le dispositif des conventions d’éducation prioritaire, Je m’engage depuis plus de 15 ans pour l’égalité des chances. Membre du Comité ONU Femmes France, je m’engage également pour l’égalité entre les femmes et les hommes et fut l’ambassadrice du projet Elles votent qui célébrait le 70ème anniversaire du droit de vote des femmes." ajoute-t-elle. Elle est députée de la 8e circonscription de Paris (12e et sud du 20e arrondissements) depuis le 18 juin 2017. Un parcours qui lui avait valu d'être mise en valeur par le premier Ministre Edouard Philippe lors de son discours de politique général, le 12 octobre 2017.

Mais aujourd'hui, ce n'est pas ce parcours exemplaire qui retient l'attention des médias mais une enquête dévoilée par Médiapart sur

(...) Cliquez ici pour voir la suite