Laetitia Casta provocante : elle dévoile ses atouts sous une chemise à moitié ouverte !

Les shootings de mode se suivent et se ressemblent ! Qu’elle soit en longue robe fendue ou dans une tenue dévoilant son incroyable chute de reins, Laetitia Casta ne cesse de chambouler le cœur de ses admirateurs. A 41 ans, la belle se dévoile plus sexy et épanouie que jamais. Si en octobre, elle se montrait envoûtante sous le regard de Cédric Birh, ce mois-ci elle continue dans la même lancée.

Habituée aux regards des photographes, l’ancien top s’est de nouveau affichée plus provocante que jamais et ultra-féminine. Le regard droit face à l’objectif, elle exhibe sa poitrine à peine cachée sous une chemisier court à demi-ouvert. Une vraie beauté fatale !

Laetitia Casta captivante et sexy pour un shooting mode

Saurez-vous regarder la belle droit dans les yeux ? Nous vous mettons au défi avec ce nouveau cliché sulfureux. L’égérie de la marque Etam lingerie n’a pas été timide devant l’appareil photo de Pierre-Ange Carlotti. Dans les pages de papier glacé du magazine anglais 032C, Laetitia Casta a fait grimper les températures en se montrant tout aussi provocante que séductrice.

Simplement vêtue d’un pantalon taille haute noire assortie à son chemisier court aux manches capes, l’ancien top est à couper le souffle. Un total look noir qui aurait pu apparaître banal sans ce petit détail qui n’a pas échappé à ses abonnés. Presque chastement, elle retient son petit haut volontairement laissé dénoué afin que ce dernier ne laisse pas échapper sa poitrine. Dès lors, le résultat est incroyablement sensuel et provocant.

Sexy un jour, sexy toujours ! Après avoir fait tourner les têtes des Internaute en dévoilant sa lingerie fine sous une chemise blanche déboutonnée, Laetitia a encore subjugué ses abonnés avec ses atouts voluptueux et son charme naturel : « Bella », « Divinement sublime », « Wow, you are the most beautiful woman ever ». Que ce soit dans la langue de Molière ou de Shakespeare, les commentaires sont unanimes. La beauté de Laetitia n’a vraiment pas de frontière.

>> Découvrez

(...) Cliquez ici pour voir la suite