L'Affaire d'Outreau : pourquoi l'une des victimes appelle au boycott de la série ?

Capture d'écran/France 2

"Ce documentaire est infâme et complètement partial". Dans les colonnes du Parisien lundi 23 janvier 2023, Jonathan Delay se dit trahi. Le jeune homme, l'un des douze enfants victimes d’abus sexuels dans l'affaire d'Outreau, appelle les téléspectateurs à boycotter la série diffusée sur France 2. Selon lui, ce documentaire "enfonce des portes ouvertes en méprisant la parole des enfants", dont la sienne. Auprès de nos confrères, le jeune homme de 28 ans explique s'être longuement confié sur son enfance, passée avec ses parents, Myriam Badaoui et Thierry Delay, durant "neuf heures" dont la production n'aurait gardé que "trois minutes". Résultat, selon lui, "le rendu [...] est aux antipodes de l'engagement pris par la production" puisque "c'est sorti de son contexte, surjoué et diffamatoire". Pour Jonathan Delay, cette série documentaire est "catastrophique pour la parole des enfants, pour le travail des intervenants sociaux et les associations de lutte contre les violences sexuelles faites aux enfants" car "on a l'impression qu'[il] regrette d'avoir menti" alors qu'il assure n'avoir "jamais menti", tout comme les autres enfants. Ce qu'il déplore ? Que cette série donne une image biaisée, selon lui. "C'est toujours le même discours : des enfants menteurs avec une mère mythomane et un juge incompétent ont enfermé 13 innocents en prison pour rien", décrit-il.

"Ces personnes n’ont pas été innocentées, elles ont été acquittées pour certains au bénéfice du doute. Au passage, il faut savoir (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite