Et si on laissait tomber le soutif en 2022 ?

·2 min de lecture

"Il paraît qu'elle en dit long sur moi, ma poitrine. Il paraît qu'il vaut mieux en avoir une grosse, pour plaire aux garçons. Il paraît qu'on s'en fiche, qu'elle plaise ou non aux femmes. Il paraît qu'elle doit être grosse, mais pas trop, sinon c'est vulgaire. Il paraît que si on m'insulte, c'est ma faute parce qu'on la voyait trop."

Dès les premières lignes de No Bra, Ce que ma poitrine dit de moi (ed. Flammarion), Gala Avanzi frappe fort. Avec une triste justesse, elle énumère les nombreuses injonctions que les personnes dotées d'une poitrine dite féminine subissent. L'hypersexualisation, le sexisme, la diabolisation d'une partie de nos corps que la société nous encourage vivement - pour ne pas dire "ordonne" - à dissimuler derrière un sous-vêtement souvent oppressant. Et ce, depuis (presque) la nuit des temps.

En mêlant son vécu à l'histoire et à des études scientifiques, l'autrice décortique comment s'en affranchir incarne un "geste militant", "une arme pour dénoncer le sexisme ordinaire, la culture du viol" et les diktats étouffants, sans jamais en créer de nouveaux.

Lors d'un long échange par téléphone, elle nous raconte plus encore sa démarche, et insiste sur un point essentiel : l'importance, pour elle, que les femmes aient le contrôle sur leurs seins, quel que soit leur choix. En 2022, en tout cas, le nôtre est fait : no more bra.

Le premier mot que tu associes au no bra, c'est "liberté". Selon toi, est-ce davantage le sous-vêtement en lui-même, ou les injonctions qui l'entourent, qui enferment ?

Gala Avanzi : Plutôt les injonctions. Je pense que c'est propre à chaque femme, mais je me suis personnellement davantage sentie libérée des injonctions et de tout ce qu'elles impliquent en ôtant mon soutien-gorge, que d'une contrainte physique. Sur le long terme en tout cas. Libérée de mes complexes, du male gaze...

Il y a certes un aspect confort indéniable à ne plus porter de soutif - qui n'existe... Lire la suite sur le site Terrafemina
5 conseils pour être (enfin) prise au sérieux au travail
8 tactiques pour (enfin) dormir avec un homme qui ronfle
Transformer des yeux marrons en yeux bleus ? C'est maintenant possible
Grands-parents : ces 18 étapes qui vous ont filé un coup de vieux
10 mannequins différents qui font du bien à la mode

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles