“Laissez nos librairies ouvertes” : les syndicats se mobilisent en vue du confinement

Mathieu Dejean
·1 min de lecture
Photo by Jason Wong on Unsplash
Photo by Jason Wong on Unsplash

Dans un communiqué, le Syndicat national de l’édition (SNE), le Syndicat de la librairie française (SLF) et le Conseil permanent des écrivains (CPE) appellent à laisser “nos librairies ouvertes pour que le confinement social ne soit pas aussi un isolement culturel”.

Lors du premier confinement, toute la chaîne du livre avait été frappée, et ses acteurs - particulièrement les indépendants - rudement menacés. Alors que les librairies n'étaient pas considérées comme des produits de première nécessité, librairies et maisons d’édition avaient été contraintes de fermer, laissant le champ libre à la concurrence d’Amazon. Cette fois-ci, alors qu'un reconfinement sur tout le territoire commencera jeudi minuit jusqu'au 1er décembre, pas question de répéter l'expérience.

Dans un communiqué, le Syndicat national de l’édition (SNE), le Syndicat de la librairie française (SLF) et le Conseil permanent des écrivains (CPE) appellent à “laisser nos librairies ouvertes”. “Le premier confinement n’avait pas permis hélas de maintenir les librairies ouvertes, blessant au cœur toute la filière du livre ; les professionnels n’y étaient pas préparés. Mais depuis, les librairies de proximité, qui maillent tout notre territoire, se sont organisées et équipées. Elles peuvent être parfaitement en mesure d’accueillir les lecteurs dans la perspective d’un nouveau confinement, dans des conditions sanitaires sûres et éprouvées”, écrivent-ils.

>> A lire aussi :

Lire la suite sur lesinrocks.com

Ce contenu pourrait également vous intéresser :