L'allaitement protège contre les allergies (lorsqu'il est poursuivi plus de 3 mois)

On commence à le savoir : l'allaitement est excellent pour la santé des enfants. Le lait maternel confère ainsi une excellente immunité au bébé, réduit son risque de développer des maladies chroniques (maladie de Crohn, leucémie, diabète...), et pourrait même être bénéfique pour son quotient intellectuel (QI).

Des chercheurs du Penn State College of Medicine (aux États-Unis) viennent de découvrir une nouvelle bonne raison d'allaiter, s'il en fallait une : le lait maternel réduirait le risque allergique, et diminuerait aussi le risque de développer de l'asthme ou de l'eczéma, des pathologies que l'on sait liées à un terrain allergique.

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont suivi 163 jeunes mamans pendant 1 an. La composition de leur lait a été étudiée en détail à trois reprises - à la naissance de l'enfant, à ses 4 semaines ainsi qu'à ses 4 mois.

Un micro-ARN bénéfique pour la santé du bébé

Résultat ? Les chercheurs ont découvert que les enfants ayant été allaités durant plus de 3 mois avaient (en moyenne) un risque nettement moins élevé de développer une allergie (alimentaire ou autre), de l'asthme ou de l'eczéma. Selon les scientifiques, ce bienfait serait lié à la présence d'une molécule spécifique dans le lait maternel : le micro-ARN 375-3p (miR-375), dont la concentration augmenterait progressivement avec le temps.

"Il y a au moins 1000 micro-ARN différents dans le lait maternel : nous pensons que 4 d'entre eux (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Un test de grossesse salivaire, bientôt disponible ?
"Dette immunitaire" : est-ce vraiment cela qui explique l'épidémie de bronchiolite ?
Accouchement : le mode de délivrance impacte la réponse à la vaccination des bébés
Bronchiolite bébé (épidémie 2022) : symptômes, transmission, comment l'éviter ?
Infertilité masculine : pourquoi la concentration de spermatozoïdes est en baisse partout dans le monde ?