Pour l'Allemagne, les violences sexuelles doivent faire partie des "crimes de guerre"

Pour l'Allemagne, les violences sexuelles doivent faire partie des
Pour l'Allemagne, les violences sexuelles doivent faire partie des "crimes de guerre" - Adobe Stock

C'est le ministère de la Justice qui défend cette idée, et le gouvernement qui l'approuve : les violences sexuelles doivent elles aussi être considérées comme des "crimes de guerre". Une proposition de loi qui compte, ou vous explique pourquoi.

Le viol n'est pas qu'une violence : c'est une arme.

On sait par exemple qu'au sein des conflits, agressions, viols et violences sexuelles diverses sont employées contre les femmes, mais aussi contre les hommes. Elles ont pour but la souffrance, l'humiliation, l'affliction. Le but des agresseurs dans ce contexte ? Faire éprouver la douleur, mais aussi la honte, que ressentent traditionnellement les victimes.

Et cela, le gouvernement allemand souhaite le rappeler à la face du monde. Un projet de loi important directement soumis par le ministère de la Justice national vient effectivement d'être approuvé par le gouvernement ce 1ᵉʳ novembre. L'idée ? Inscrire les violences sexuelles parmi les "crimes de guerre".

Au même titre que la torture, par exemple.

"Les violences sexuelles ? Une arme tactique"

On a pu notamment attester des violences sexuelles comme "crime de guerre" à travers la guerre en Ukraine. Hommes, femmes, enfants, victimes de viols et d'agressions sexuelles. On se rappelle des mots des députées ukrainiennes Lesia Vasylenko, Maria Mezentseva, Alona Shkrum et Olena Khomenk, accusant les forces russes d'avoir violé des femmes avant de les pendre, dans les environs de Kyi : "Poutine cible désormais les groupes de femmes et d'enfants vulnérables. Les familles n'ont pas la force ou la capacité de se manifester".

Dans nos pages, la députée Lesia Vasylenko déclarait dès lors : "Les soldats...

Lire la suite


À lire aussi

"Il a sorti son pénis près de mon visage" : Sharon Stone victime d'agression sexuelle
On fond devant ce super livre dédié aux comédies romantiques (c'est un bonheur)
Mort de Matthew Perry : comment a réagit son amie Jennifer Aniston ?